À propos du RFAQ

Historique

La petite histoire d'un grand réseau

En adhérant au Réseau des Femmes d'affaires du Québec (RFAQ), les femmes se dotent d'un outil d'une valeur exceptionnelle. Cet outil, c'est un réseau de plus de 2 000 membres qui croient à l'importance de tisser des relations solides pour assurer le succès de leur vie professionnelle. Le RFAQ accumule depuis plus de 25 ans la sagesse et l'expérience des femmes d'affaires de divers horizons. Sa réputation est toujours en croissance, autant sur le plan international.

Les fondatrices

C'est le 12 mars 1981 que les sœurs Guylaine et Henriette Lanctôt ont créé le Bottin des femmes. L'ancêtre du répertoire papier et maintenant électronique devait servir à établir des contacts entre des femmes d'affaires œuvrant dans différents milieux. Il regroupait les coordonnées d'une centaine d'entrepreneures de Montréal et des environs. Le réseau d'échanges qu'il permit de développer prit rapidement une ampleur insoupçonnée. Les femmes inscrites s'échangeaient des clients, des contacts et des services et chacune veillait à retourner l'ascenseur à celles qui l'avaient aidée à un moment ou à un autre. Face au désir exprimé par les femmes de mieux se connaître, Henriette Lanctôt organisa les premières rencontres structurées. Le réseautage était né!

1985, une année charnière

En 1985, l'arrivée de Lise Cardinal insuffle une nouvelle dimension au Bottin des femmes d'affaires. Elle double le nombre d'inscriptions, étend la portée du répertoire au-delà de la région métropolitaine, organise le tout premier colloque et lance le bulletin trimestriel Les Propos. Aujourd'hui, le journal Les Propos est publié 6 fois par année dont 2 hors série « Golf » et « Gala ». Au cours de cette même année, Henriette Lanctôt fonde l'Association des femmes d'affaires du Québec (AFAQ), transformant ainsi un annuaire d'entrepreneures et de professionnelles en un grand réseau de femmes d'affaires dont la croissance et le rayonnement ne cesseront d'augmenter.

Une croissance continue

De 1986 à 1990, l'association prend de plus en plus d'ampleur. Une équipe de représentantes est mise sur pied et l'AFAQ commence à négocier les premiers avantages et bénéfices économiques pour ses membres. Le comité consultatif de gestion, composé des directrices de chaque chapitre régional, est constitué en 1987. L'année suivante verra les débuts de l'informatisation de la liste des membres et la création des cellules d'entraide. L'engouement pour l'association s'intensifie et sa réputation s'étend au-delà des frontières : plusieurs organisations canadiennes, américaines et européennes la contactent.

Le virage des années 90

Le début de la décennie est marqué par une forte récession qui frappe de plein fouet plusieurs femmes membres de l'AFAQ. Nombre de cadres supérieures, licenciées de grandes entreprises envisagent de devenir entrepreneures. La mission de l'association est alors redéfinie. L'entraide devient plus nécessaire que jamais. Au cours de l'année 1992, des missions de coopération s'établissent avec des associations de femmes d'affaires réparties sur plusieurs points du globe. Un an plus tard, l'organisme à but non lucratif Femmes d'affaires sans frontière (FASF) est mis sur pied. Il fournit des outils précieux aux femmes désireuses d'accéder aux marchés étrangers, en leur fournissant de la formation et de l'information de pointe.

En 1993, après 12 ans de bons et loyaux services, Henriette Lanctôt vend l'AFAQ à Nicole Beaudoin, qui sera PDG de 1993 à 2010. Cette dernière prend immédiatement la destinée de l'association en main. Elle restructure le département administratif et s'adjoint deux vice-présidentes. De nouvelles priorités sont énoncées, dont la mise en valeur des régions et les services aux membres.

Un plan marketing audacieux et efficace

Une étude de marché, réalisée en 1995, livre de précieuses pistes pour établir un plan d'action adapté aux changements sociaux et économiques d'alors. Le recrutement est assuré par une équipe de sollicitation spécialement formée. Un an plus tard, le regroupement fête ses quinze ans d'existence au Salon des femmes et se rebaptise Réseau des Femmes d'affaires du Québec. Des alliances stratégiques se tissent au cours des années suivantes et le rayonnement du RFAQ continue de s'étendre. De nouveaux outils de formation sont mis sur pied, de manière à permettre aux femmes d'affronter victorieusement les nouveaux défis que pose cette fin de siècle.

Un nouveau défi pour le RFAQ : la formation des femmes d'affaires

En 1998, la Banque de développement du Canada cède au RFAQ la licence d'exploitation des cours Femmes vers le sommet MD. Ces programmes fournissent aux entrepreneures la formation et le support nécessaire au démarrage et au développement de leurs entreprises. Ils se distinguent par l'association d'un apprentissage théorique avec des services de mentorat, de consultation et de réseautage. Pour assurer leur gestion et leur diffusion, Nicole Beaudoin crée l'Institut de formation pour les gens d'affaires inc. (IFGA).

Une première en reconnaissance d'excellence : Concours et Gala

Dans la foulée des activités commémoratives du 20e anniversaire du RFAQ, a été lancé en 2001 le concours Prix Femmes d'affaires du Québec. Cette initiative unique et innovatrice entend reconnaître annuellement l'excellence des femmes d'affaires québécoises, leur engagement dans la société ainsi que leurs réalisations et, de plus, contribuer à leur rayonnement. Ce concours décerne neuf prix selon neuf catégories allant de la petite à la grande entreprise et il vise à honorer à la fois des femmes cadres, des professionnelles et des entrepreneures. En outre, le prix Réalisations est remis à une femme exceptionnelle qui se démarque depuis de nombreuses années, tant au plan professionnel que social.

Les finalistes sont applaudies et les noms des lauréates dévoilés lors d'un événement prestigieux du monde des affaires tenu en octobre, le Gala Prix Femmes d'affaires du Québec.

Fidèle à sa mission et à ses valeurs

À la fin du mandat de Mme Nicole Beaudoin et à l'orée des changements organisationnels et de présidence, le Réseau des Femmes d'affaires du Québec, bénéficie d'une réputation enviable auprès des acteurs économiques et politiques tant ici qu'à l'étranger. Sa mission d'entraide et de solidarité entre femmes se traduit, au quotidien, dans ses activités, ses engagements et ses missions de coopération. Être membre de ce réseau, c'est bénéficier de la puissance d'une vision inspirante et de l'expérience d'un grand nombre de consœurs toujours prêtes à vous guider et à vous faire partager leur passion et leur réussite.

En juin 2010, Mme Ruth Vachon entrepreneure dynamique et reconnue dans le milieu des affaires est devenue Présidente-directrice générale du RFAQ. Après un an à la barre de l'organisation, la nouvelle PDG a créé un comité directeur pour l'assister dans la planification stratégique du RFAQ afin que ce réseau se distingue et qu'il devienne l'incontournable référence en matière de leadership des entreprises à propriété féminine qui font face à de grands défis dans un contexte de mondialisation et devant naviguer au sein d'une économie plus difficile.